Amis du grand écart bonjour ! | La sagesse sur Terre

Amis du grand écart bonjour !

girafe_007Nous oscillons entre les évènements qui marquent sans cesse des blocages dans nos vies. Nous voudrions être purs dans un environnement pollué et que nous contribuons à polluer. Nous sommes un balancier qui oscille tout le temps.
A droite, à gauche, à gauche à droite.
Je suis patient et je suis impatient l’instant d’après.
Je parle d’amour et je suis dans l’horreur des pensées.
Je tolère quand cela me sert et devient intolérant dans l’instant
….mais le plus grave c’est que je ne m’en rends pas compte, ou bien alors, je l’oublie aussi vite.
Ne soyons pas amnésiques. Calmer cette oscillation c’est stopper cette frustration que nous générons

L’argent, le pouvoir, le prestige – rien n’est sûr. La famille, les amis, la vie elle-même, rien n’est sûr. Serons nous encore vivants dans une heure ? Nous voudrions parfois avoir une assurance tous risques, mais cela n’existe pas, enfin si cela existe mais pas là où on le croit.

Nous naissons et renaissons sans cesse dans notre vie actuelle, 1000 fois, 10000 fois, chaque nouvelle étape importante dans notre vie est une renaissance, car les évènements nous font marquer le pas de notre existence : un départ, un décès, une séparation, un nouvel emploi, un mariage, une naissance, cela ce sont les grands évènements … mais prenons plutôt des évènements qui semblent moins importants et plus bénins. Une phrase de trop, un geste de trop, une rancœur de trop, une blessure de trop et hop, tout s écroule et pourquoi ? Parce que nous ne consolidons pas assez les fondations de notre apprentissage.

Regardons nous comme si nous avions un appareil photo dans la main, chaque minute de notre vie se découpe en états de consciences différents, en prises de conscience différentes dans des instants différents. Apprendre à faire des arrêts sur image comme un observateur attentif de sa vie nous permet de renaître vraiment de nous-même, chaque minute de notre vie nous mourrons et renaissons dans l’instant. Le présent n’est-il pas une succession d’instants ?

Devenons les photographes de notre espace et de notre temps, devenons les photographes de notre vie. Sinon c’est ainsi que s’ensuivent les fausses attentes et les frustrations qui émergent de l’air limpide, elles sont souvent invisibles et surgissent là où l’on ne les attendait plus et obscurcissent notre vision jusqu’à nous rendre aveugles alors que nous pensions être bien voyants.

Souriez, vous vous êtes pris en photo.
Nos réactions naissent de ces déséquilibres lorsque les photos ne sont pas prises. Et surtout lorsqu’elles ne sont pas développées.

Quand je parle d’oscillation et de balancier c’est pour en venir à ce qui est la voie de l’équilibre, par exemple chaque mouvement d’humeur fait apparaître un déséquilibre.
L’équilibre est un point mobile, cherchons en nous l’équilibre dans chaque aspect propre de notre vie et rendons chaque aspect en équilibre avec les autres, familiaux, affectifs, financiers, professionnels et surtout spirituels …
N’abandonnons jamais, n’abandonnons jamais cette quête de l’équilibre.

Cet article a été lu 28914 fois par 12393 lecteurs

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)