Graal et Perceval

Forum

Livre d'Or

Salle de discussion

Contact

Certification Iddn pour Sagesse Primordiale

Certification Iddn

Copyright ©  

   Tous droits réservés

1er Janvier 2010

Conscience Universelle

 

Comment un Gentil conçoit-il la CONSCIENCE UNIVERSELLE ?


Y voit-il une force qui le domine ? Doit-il la révérer ?
Est-elle en lui ? A ses cotés ? Y voit-il une manière d'être ?
A sa mort, désire t-il la rejoindre ?


Non ! Rien de tout cela !

Un Gentil considère qu'avec la naissance de l'univers est née une conscience : une même loi régissant toute chose.


Pour un Gentil : rien n'est au-dessus de lui, rien n'est en dessous.
Rien ne le récompense, ne l'absout, rien ne le punit .
Il n'a pas la prétention et l'orgueil de penser qu'il est plus important qu'une autre créature, pour avoir un Dieu comme juge.
Pour lui, l'humain est conscient d'avoir la connaissance de cette conscience ; ce dont les animaux sont dépourvus.


Chaque individu a en lui tout ce qui est !
L'homme est tout en tout .


Doté comme tout Homme d'intelligence analytique et créatrice, le Gentil a la conscience de la portée que peut avoir son verbe et ses actes.
Il se sent responsable de lui, et de ce qui l'entoure.
Dès sa plus tendre enfance la notion du bien et du mal étant présente en chaque individu, il sait, dans son for intérieur, ce qui est bien de ce qui ne l'est pas.


Pour lui chaque individu a sa place et un rôle à jouer !


Il veut retrouver cette conscience épurée des atavismes et des complexes de culpabilité : ceux-ci inculqués depuis des millénaires par des fauteurs en mal de pouvoir.
L'humain, qui se trouve en bout de la chaîne alimentaire ne sert à rien, s'il se contente seulement d'être un prédateur ; s'il se sert de ce Tout et vit sans tenter de comprendre pourquoi il est là.
Le gentil estime que dans l'univers tout pourrait être ! Même si l'homme n'existait pas.
Admettre que faune et flore ne s'en porteraient pas plus mal, et certainement mieux si l'homme disparaissait de la surface de notre planète, c'est comprendre que son implication ne se borne pas uniquement à vivre les lois immuables de la nature : naître, vivre, procréer, mourir.


Pourquoi ! L'humain aurait-il ce plus ?
Pourquoi alors aurait-il le pouvoir comme un Dieu de réfléchir, d'inventer, de créer ?
Il a ce pouvoir car il se doit d'être le garant de la vie.
Il se doit d'être au service de ce tout, dont il est issu.
Il n'a aucun droit et essaye de considérer chaque chose avec discernement.
La vie d'un Gentil ne peut se concevoir que par l'amour et le respect de tout et de toute chose.
Il fait en sorte d'être juste, équitable et loyal.
La nature est son modèle. Rien chez elle ne se fait avec la volonté intrinsèque de nuire.


Il ne pense pas être moins qu'une fourmi qui est l'exemple même de ce qu'est l'individu conscient du tout, qu'est sa fourmilière.
Chaque Homme doit réveiller en lui le dieu qui sommeille, pour œuvrer au bien de tous.

 


 

Sagesse Primordiale protège les enfants et aussi la libre expression sur Internet